POINTS DE VUE

#Laventeseréinvente

LE VENDEUR A MAUVAISE PRESSE

TOUS VENDEURS

October 18, 2017

Une nouvelle appli illustre, on ne peut mieux,  la défiance des consommateurs à l’égard des marques. Ce qui se passe ici, c’est que les gens ont davantage confiance en des internautes lambda qu’à des vendeurs liés à une marque. Pour la  simple et bonne raison que, par rapport au vendeur, l’internaute lui est neutre, c’est à dire pas intéressé à vendre tel produit plutôt qu’un autre.

Teeps est une appli qui met en relation des acheteurs qui ont envie de conseils et des experts, passionés par un sujet en particulier comme la déco, le vin, les chaussures... etc.

L’acheteur s’inscrit. Il poste sa demande. Par exemple je cherche les lunettes de soleil à la mode. Et l’internaute expert ou passionné de lunettes lui propose sa sélection de produits. Si la vente se fait, l’expert touche une commission quelque soit le produit acheté dans sa sélection.

Les passionnés deviennent donc des vendeurs ou des conseillers.

Les uns achètent de manière éclairée grâce à des conseils gratuits, pendant que les autres font de leur passion une source de revenus.... Nous sommes donc tous des vendeurs en puissance.

Et c’est bien ca qui est nouveau.

LE VENDEUR EST OMNICANAL

October 17, 2017

Une étude récente met en lumière à quel point le canal de vente n’est plus un sujet de questionnement. Le magasin physique est un canal de vente, le site internet en est un autre. Longtemps on a cru que la bataille était là : entre ces deux canaux. 

Et bien non, pas du tout. 98% des consommateurs préfèrent le shopping convivial en magasin. 55% des gens préfèrent encore parler à un vendeur plutôt qu’à une borne interactive. L’humain résiste, c’est surement une bonne nouvelle. Mais le digital est là, bien sur juste à côté. 60% des clients n’aiment pas les files d’attente à la caisse. 70% aimeraient payer autrement, directement aurpès des vendeurs ou sur un borne. 81% des français aimeraient vérifier la disponiblité d’un article via le net avant de se rendre en magasin. 40% aiment commander en magasin et se faire livrer chez eux.  Et 60% aiment l’inverse, c’est à dire commander sur le net et retirer leur achat en magasin.Ce qu’il faut retenir ?

 C’est que le digital est juste là pour faciliter la vie des clients mais aussi  si on y regarde bien, à terme, la vie des commerçants.

LE VENDEUR EST MON AMI

August 26, 2017

Chez Boulanger, les vendeurs sont des équipiers qui vous aident à acheter. Chez Décahtlon, les vendeurs sont des sportifs ou des passionés du sport qu’ils représentent.  Au Canada, dans une chaîne de vêtements de sport, les vendeurs sont carrément des coachs sportifs. Du coup ils partagent leur passion avec les clients. On vend mieux à un ami, à un complice. C’est le pari.

On cherche donc à ce que clients et vendeurs finissent par former une sorte de communauté de passionnés.  Ainsi le vendeur devient votre ami. Malin non ?

July 31, 2017

C’est le point de départ du combat qui nous anime. Le vendeur qui vous vend quelque chose est la personne la plus sympathique de la terre. Empathique, compétent, sympathique même, avec le sens du service et  un côté arrangeant. Il vous a convaincu.

'Le vendeur qui ne vend pas' vous a pris du temps, vous aurait presque importuné et semblait plus interessé par le prix de la vente que par vous, le client. C’est un peu caricatural, mais reconnaissez que ce n’est pas faux. Ce que je veux dire ici c’est que le métier de vendeur a mauvaise presse. Et c’est bien dommage. Il ne le mérite pas. Le vendeur est mal aimé en quelque sorte.

A un tel point qu’on observe le plus souvent un glissement sémantique. On préfère parler de Commercial plutôt que de Vendeur. C’est dire !

Il se passe donc quelque chose de clé.

Please reload